Billet d’humeur

A quelques heures de tourner la page du livre 2016, on peut s’interroger, légitimement mais aussi avec crainte, sur ce que nous réserve l’édition 2017.

Et pour cause, la Syrie, les attentats, le Brexit, la consécration de Donald Trump, la surprise de la primaire de la droite avec ce qu’elle véhicule en terme de postures sur notre société, le naufrage annoncé d’une gauche qui ne cherche même plus à bâtir un projet de société, les différentes effervescences qui secouent le monde… bref, nous changeons de paradigme et cela ne se fera ni sans heurts, ni sans craintes, voir peurs.

En assistant à la dernière assemblée générale des maires ruraux de Seine et Marne, on a pu constater qu’ils étaient pessimistes mais pas défaitistes, et c’est un peu ce qui nous caractérise aujourd’hui, au sein de Brie’Nov. Nous sommes certainement plus interrogatifs que pessimistes d’ailleurs. Ces périodes de doutes sont propices à l’innovation qui devient alors une nécessité.

Nous avons ainsi fait preuve d’engagement, d’innovation, de résilience et d’empathie pour tester nos intuitions, expérimenter et tirer enseignements de nos réussites comme de nos échecs, pour participer à projeter notre société à travers des rencontres et différentes manifestations. L’expérience de Nomade Office qui vient, définitivement, d’être close le 12 décembre dernier, a marqué la plupart d’entre nous. Elle a été d’une richesse incroyable que l’on commence, la déception digérée, à déchiffrer et analyser. Deux chercheuses font aujourd’hui un travail de fond, à partir de notre expérience, sur le concept de Living lab. Nous avons contribué avec l’AMRF à une réflexion sur le coworking qui sera partagée lors des assises nationales dédiées  qui se dérouleront à Lyon, le 3 février prochain.

Nous avons ainsi interpellé, par nos actions, l’Europe, Paris Métropole, la préfecture de Seine et Marne, parmi d’autres, avec qui nous avons eu des échanges intéressants sur les innovations que nous portons. Y aura-t-il une suite au-delà des bonnes intentions ? Ces différents acteurs et structures ont en commun la crainte d’être taxés d’ignorer les territoires infra, la ruralité, tous ces lieux qui se sentent exclus et peuvent verser, aujourd’hui, dans une forme de radicalisation.

Nous avons attiré l’attention des médias, j’en veux pour preuve la rediffusion de notre entretien avec Philippe Bertrand, dans Carnets de Campagne, qui nous a reprogrammé dans sa rétrospective 2016, le 21 décembre dernier, suite aux réactions et courriers qu’il a reçus (si vous voulez enfin comprendre Brie’Nov). On y parle aussi, d’ailleurs, de Relais d’Entreprises, un de nos membres.

Nous avons, à travers notre rapprochement avec Coopcité, travaillé aussi sur les liens entre la ville et la campagne et sur les interactions possibles. Ce travail se poursuit…

Nous avons enfin, en participant à la réflexion lancée par le mouvement « Créativité et territoires », contribué au recensement et à la mise en dynamique des bonnes volontés régionales. Une première rencontre est prévue le 24 janvier prochain, à Paris.

Tout cela, à quel prix ? Celui de l’engagement, inconditionnel, de la confirmation de certaines intuitions exprimées il y a plusieurs années et de notre capacité à faire bouger les lignes et faire se rencontrer des acteurs d’horizons différents. Nous n’en tirons ni gloire, ni couronnes, parfois n’avons même pas la reconnaissance des structures et acteurs impliqués. Je dirai même que cela coûte en temps, énergie et argent  à la plupart d’entre nous. Pourtant, à travers Sonate qui se déploie de manière importante (qui résisterait au projet de faire venir l’université à la Campagne), à travers notre projet sur la télémédecine (qui au-delà de l’accès numérique propose un vrai réseau social local et un travail collaboratif sur la sensibilisation et le suivi responsable des pathologies), et via l’action de tous les membres de notre collectif (les maires ruraux, Revesdiab, Jehol, Relais d’entreprises, Tourisme 77 et tous les acteurs individuels ou organisés en collectifs…)… nous faisons preuve d’une exceptionnelle richesse. C’est notre vraie valeur ajoutée, combinée à l’agilité et à cette capacité d’expérimenter qui nous caractérise et que l’on assume. Nous portons ce projet d’être un laboratoire vivant, ouvert et proactif, qui se démène pour créer du sens et apporter des réponses.

Nous tenons notre AG le 20 janvier prochain, chez Jehol qui nous accueille dans cette campagne innovante et dynamique que nous défendons. L’occasion de faire le bilan mais aussi de se projeter. Les mandats ne sont pas éternels et le bureau s’ouvre, à la fois, au renouvellement et à l’accueil de nouvelles bonnes volontés. Alors, si cela vous tente… !

Brie’Nov vous souhaite une bonne et heure année 2017, pleine de projets, d’envies et de belles rencontres !

Pin It on Pinterest