La revue de presse

Auditée par le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires, dans le cadre de la mission coworking commandée par l’Etat, Cathy Veil, la présidente de Brie’Nov a présenté le concept de Relais des Possibles que nous testons depuis plusieurs années déjà.

Couteau Suisse, IPhone… les comparaisons ne sont pas raison même si elles pourraient paraître flatteuses. Le Relais des Possibles concentre une multitude d’usages qui, si encouragés, peuvent aider à la revitalisation rurale et au développement d’activités. Nous prônons par ailleurs le rapprochement, dans ces mêmes lieux, de deux logiques, celle du service privé et celle du service public. Tiens, tiens, une préconisation qui a conclu aussi le travail réalisé dans le cadre de l’Atelier des Territoires qui s’est achevé en janvier sur la communauté de communes de la Bassée Montois, en Seine et Marne. Les temps sont de plus en plus complexes et il faut trouver de nouvelles solutions.

Notre interlocuteur a eu une oreille plus qu’attentive, même s’il faut toujours rester prudent en la matière. Notre travail dans la durée a cependant été apprécié.

Pour rappel, les prochaines manifestations de Brie’Nov auxquelles vous êtes les bienvenus…

CONSEIL D’ADMINISTRATION

MECREDI 30 MAI À 19H

TÉLÉCENTRE JÉHOL

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

MERCREDI 20 JUIN À 19H

RELAIS DES POSSIBLES de DOUE

SÉMINAIRE

SAMEDI 7 JUILLET DE 9H À 12H

RELAIS DES POSSIBLES de DOUE

« Nos utopies et valeurs communes »

 

Pour rappel, n’oubliez pas la nouvelle édition de Land’Art à Savins, unique moment en région Ile de France, que nous soutenons depuis toujours. Après une année d’interruption, une programmation inédite et motivante…

Bonne lecture

 

Télésanté dans les pharmacies ?

A l’étranger, la télémedecine est déjà rentrée dans les officines. Par exemple le rôle du pharmacien Suisse avec le programme netCare, est plus élargi, c’est le point d’entrée dans le parcours de soins pour les maladies bénignes et petits maux. Près de 1 500 pharmacies durant leurs heures d’ouvertures et sans RDV proposent ce service. Le pharmacien procède au triage des patients sur la base d’algorithmes qui permettent de décider s’il va remettre directement un médicament, proposer au patient une téléconsultation avec un médecin ou adresser le patient à un autre professionnel.

Un article intéressant

 

Les innovations sociales et numériques peuvent-elles répondre à de grands défis ?

Avec l’explosion des innovations sociales numériques (ISN) en Europe, les utilisateurs sont désormais plus aptes à résoudre des problèmes liés à des domaines aussi divers que l’inclusion sociale, la santé, la démocratie, l’éducation, la migration ou encore la durabilité. On pense notamment à des outils tels que la civic tech, les plateformes de régénération des quartiers, la création de cartes collaboratives, le crowdfunding citoyen, l’éducation par les pairs ou les banques de temps en ligne. Diverses organisations soutiennent le développement des ISN, proposant des services de conseil, un accès aux réseaux, des financements, des ressources et des compétences.

En savoir plus 

 

L’enjeu du big data en matière de santé

En France, les big data en santé sont issues de sources multiples, qui les collectent pour des finalités diverses. Ces données sont de types différents. Jusqu’à il y a peu, on n’avait affaire qu’à des données de nature médicale stockées dans différents fichiers et systèmes, recueillies par des professionnels et des établissements de santé ou par les organismes de sécurité sociale à l’occasion d’épisodes de soins ponctuels : données médicales issues de pratiques de soins mais aussi de pratiques de recherche (suivi de cohortes, recherches cliniques…) ; données médico-administratives pour gérer, contrôler, autoriser, payer (résumés de séjours hospitaliers (PMSI), feuilles de soins ou décomptes de l’assurance maladie…) les soins.

A lire 

 

La smart city va-t-elle creuser les inégalités ?

La « smart city » dessine une ville à plusieurs vitesses, constate Valérie Peugeot, membre de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), chercheuse à Orange et présidente de l’association Veille européenne et citoyenne sur les autoroutes de l’information et le multimédia (Vecam, crée en 1995), think tank citoyen qui met en débat les questions politiques et sociales liées au numérique.

Entretien intéressant avec Valérie Peugeot

 

Pin It on Pinterest