La revue de presse

 

Brie’Nov s’enrichit de nouvelles recrues. En effet, Nacima Baron Yelles a choisi de nous rejoindre afin que nous continuions nos échanges et travaux sur les gares en particulier et sur les nouveaux usages en lien avec la mobilité. La ville de Bray sur Seine nous sollicite afin de l’aider, particulièrement mais pas seulement,  à réfléchir sur les enjeux de la mobilité sur un territoire enclavé. Cette demande s’inscrit dans le prolongement de l’action menée avec les maires ruraux de France pouvant ainsi servir d’expérimentation. Mobilité et numérique se croisent de plus en plus au point que l’AMRF a choisi la Seine et Marne pour un éductour qui permettra d’échanger sur 3 expérimentations différentes mais intéressantes.

Découvrez l’article la concernant. A lire aussi l’article relatant la réunion Tedis sur les hackers. Une approche intéressante et qui questionne les modèle et organisation d’un Living Lab.

Une actualité riche cette semaine, qui travaille et titille toujours notre rapport au travail, à la fois classique comme celui découlant des nouvelles formes de travail. Le discours alarmiste voir moralisateur suite à la COP21 interpelle les nouvelles formes d’organisation, notamment en lien avec le travail à distance, mais est-ce-que cela dispense de penser le bien-être au travail ? Avec le crowd work, nous rentrons dans une nouvelle dimension.

 

Avis d’expert

Le travail se transforme considérablement, à un rythme jamais atteint jusqu’alors. Il nous faut réfléchir ensemble, États, employeurs et travailleurs, sur ses enjeux, mais aussi plus généralement sur les modes de production, le manque d’emplois, la qualité des nouvelles formes d’emploi qui se développent et le rôle du travail dans la société. L’organisation internationale du travail aura 100 ans en 2019, le bon moment pour un bilan et des préconisations…

A lire!

 

 

Pourquoi venir au bureau ?

Ce n’est pas un encouragement à ne plus travailler, au contraire, mais à mieux travailler en préservant santé et vie personnelle. En tout cas, cette posture est pour les convaincus.

Pour les autres, il y a encore du chemin à faire comme le précise cet excellent article que nous vous recommandons de lire… Quand il faut réfléchir à l’avenir du travail et aux nouvelles formes de collaboration.

A lire

 

 

 

Le burn-out

A partir de recueils de données précis, cet article passe en revue les causes les plus répandues et s’interroge sur les clés du bonheur, en tout cas du bien être, au travail. On peut aussi questionner le télétravail afin de recenser, plus précisément, ce qui pourrait être constitutif des mal et bien être dans cette nouvelle façon de faire. C’est abordé, partiellement, à travers l’autonomie. Gageons qu’il y a aussi des différenciations culturelles, selon les pays dans lesquels on exerce son activité.

A découvrir!

 

 

Le crowd work

Une approche du travail de masse tout à fait innovante et perturbante. Cet article de Métis attire notre attention sur ce nouveau phénomène analysé de manière précise. On y parle notamment de plateforme de macro-work, comme Uber. Révolution ou nouvel esclavagisme….

A lire

 

Pin It on Pinterest