Coup de gueule pour le tourisme !

22 Jan 2020 | Billet d'humeur

Nous relayons cet article paru dans la Gazette des communes, notamment pour rebondir par rapport aux Ateliers Flash qui se sont récemment tenus sur la communauté de communes des Deux Morins. Le tourisme était au cœur des prospectives, oubliant d’ailleurs un peu vite toutes les initiatives innovantes qui ont été conduites sur ce territoire, pour autant, les acteurs du tourisme étaient absents. Invités, ils ne se sont pas déplacés. Ce n’est probablement pas ni un problème d’effectif ni un problème d’agenda trop chargé mais plutôt une posture par rapport à un territoire riche seulement, mais c’est très appréciable, de ses ressources locales dont ses acteurs du tourisme. Le projet « l’Autre maison » avait souligné tout l’intérêt de développer une offre accessible à l’ensemble des franciliens. Ce n’est certes pas du tourisme national, voire internationale, mais c’est suffisant pour faire vivre et valoriser un territoire rural. La vraie question et comment faire vivre et inscrire dans la durée ce type d’initiative ?

« Les élus des territoires touristiques dénoncent un risque d’affaiblissement du secteur et demandent un plan gouvernemental. Créer un ministère du tourisme : lors d’un forum qui s’est tenu au dernier congrès des maires, en novembre 2019, à Paris, les élus locaux semblaient unanimes sur cette revendication, dénonçant un manque de volonté politique de l’État pour le secteur. « Pourquoi ce ministère n’existe-t-il toujours pas ? » interroge Laurent Peyrondet, maire (DVD) de Lacanau (4 600 hab., Gironde) et président de l’office de tourisme Médoc Atlantique.

Selon les élus, le secteur a besoin d’un grand investissement de la part de l’État. Ils rappellent que la France est seulement la troisième destination mondiale en termes de recettes, même si elle demeure la première en nombre de visiteurs ».

Pin It on Pinterest