La revue de presse

Rencontre intéressante, cette semaine, avec le collectif des élus qui se sont mobilisés, pendant près de 10 ans, pour réaliser le parc naturel régional du Bocage Gâtinais. Le parc ne fera pas, à cheval sur trois régions, il a souffert pour partie de la loi Nôtre, qui a retardé le projet en rebattant les rôles des uns et des autres, et par le revirement d’une région suite aux dernières élections. Ce qui pourrait ressembler à des péripéties de la vie politique locale, a, en fait, été le déclenchement d’une véritable révolution. La posture de la plupart des élus rassemblés récemment est de faire malgré les contraintes et, peut-être, en s’affranchissant des carcans politiques et administratifs. En effet, comment supporter de perdre 10 ans de travail et d’engagement pour un simple jeu d’écriture !

C’est une vraie posture innovante pour faire, porté par ses convictions, en se donnant le droit à l’expérimentation, donc à l’échec, et en cherchant de nouveaux partenariats. En échangeant sur des expériences, des intuitions et des convictions, on débat sur les possibles et cela devient intéressant. Il serait prétentieux de préjuger de ce qu’il adviendra… la volonté est là, l’envie de faire vite aussi, surtout pour apporter des réponses concrètes aux habitants et à leurs attentes, et le portage politique est important. Brie’Nov a été associé à ce moment et on espère poursuivre, à leurs côtés, cette réflexion passionnante…

Brie’Nov et Doue conventionnent afin de conforter le projet de Relais des Possibles. Une bonne nouvelle pour un petit village décidément innovant et qui, de fait, dispose du premier tiers lieu de la Brie des Morins.

Appel à projet, intuitions et expérimentations au menu de cette nouvelle lettre.

Bonne lecture !

 

Les potentiels de développement de l’ESS

La Délégation interministérielle à l’économie sociale et solidaire (ESS), la Direction générale des entreprises et la Caisse des Dépôts viennent de publier une étude portant sur quatre secteurs économiques à fort potentiel de développement pour l’ESS. L’objectif de cette publication est de mieux situer le positionnement stratégique des entreprises de l’ESS par rapport aux autres acteurs économiques et d’identifier les leviers de leur développement. Dans le cadre de sa participation aux travaux du Conseil supérieur de l’ESS, l’Avise a contribué à cette étude aux côtés de nombreux autres acteurs. Cela peut vous intéresser

Lire l’étude

 

Coworking in Europe

Quelques moments fun mais enthousiasmant de ce grand rassemblement désormais incontournable. Le monde est global, c’est une certitude…

A voir

 

Slasheur…. ? Indeed !

L’étude Ipsos, réalisée auprès de quatre pays (France, Pays-Bas, Royaume-Uni et États-Unis), pointe les attentes mais aussi les craintes des salariés concernant le travail. Les chiffres montrent que 8 salariés sur 10 estiment que l’on travaillera différemment dans 10 ans. Les outils sont les premiers concernés par ce changement (38 %) devant les contrats de travail (33 %), le contenu (28 %), l’organisation (26 %) et les espaces (16 %). Du côté de la Génération Z, 36 % des interrogés estiment que l’expérience au travail sera plus enrichissante. Ils sont aussi 56 % à penser que les entreprises de leur pays sont bien préparées aux changements à venir (contre 43 % pour l’ensemble des salariés).

Slasheur je suis, donc !

 

 

Les fonds structurels, un outil de développement local !

Lors de chaque renégociation de la contribution des Etats membres de l’Union européenne au budget communautaire, le sort réservé à cette politique de transfert est remis en cause. Et le Brexit ajoute une nouvelle inconnue à l’équation. « Supprimer les fonds structurels, c’est supprimer cette Europe de la proximité qui fait chaque jour la démonstration de son utilité », résume Renaud Muselier, le président du conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), président de la Commission Europe de Régions de France. Un article qui intéressera les développeurs locaux… et les autres.

A lire 

 

Doctolib, en roue libre

Doctolib, leader sur le marché en France, a levé 35 millions d’euros supplémentaires pour accélérer l’expansion de son activité en France et en Allemagne. La plate-forme de prise de rendez-vous médicaux en ligne, qui avait déjà levé 26 millions d’euros en janvier, est désormais utilisée par près de 30.000 professionnels de santé en France pour gérer leur agenda et leur prise de rendez-vous en ligne. Elle est le leader incontesté du marché devant Mondocteur, une filiale du groupe Lagardère qui annonce de son côté 12.000 praticiens référencés.

Le site a un développement exponentiel…

A voir 

 

Acteurs de l’ESS, c’est pour vous !

Participez à l’appel à initiatives en Economie Sociale et Solidaire de la fondation du Crédit Coopératif!

Ce concours a pour objet de distinguer des initiatives ou actions exemplaires, novatrices au plan économique, technologique, social ou culturel, créées depuis au moins un an et portées par des acteurs de l’économie sociale et solidaire (associations, entreprises coopératives, mutuelles, fondations, etc.). Ce concours ne concerne pas les projets futurs.

Pour concourir

 

Territoires d’exception !

Mounir Mahjoubi a annoncé, le 16 novembre à Montpellier, la création prochaine de zones d’exceptions juridiques pour tester les innovations issues de l’écosystème numérique : Montpellier serait sur les rangs pour faire partie des territoires pionniers. Le ministre a aussi rencontré des acteurs de la santé numérique et félicité l’écosystème pour son dynamisme.

« Nous voulons un choc de simplification à six mois, avance Mounir Mahjoubi. Nous voulons créer des box territoriales, des exceptions au droit sur une durée et un territoire définis. Cela permettra de tester les innovations. »

A lire  

 

 

Pin It on Pinterest