Pourquoi se moque-t-on des MOOC en France?

Cet excellent article de Métis nous renvoie, encore une fois, l’image d’une société figée dans un conservatisme qui l’empêche de dépasser ses blocages, tout simplement d’innover. Cette posture, nous l’observons régulièrement à Brie’Nov, elle nous pousse régulièrement à nous dépasser pour, simplement, expérimenter.

« Les acteurs de l’éducation et de la formation en France ont tendance à regarder les MOOC (formations en ligne accessibles à tous) comme une innovation de portée limitée. Les entreprises françaises, qui accusent déjà un retard prononcé dans l’appropriation de cette technologie, risquent de ne pas saisir l’opportunité d’élargir l’accès à la formation professionnelle à ceux qui en ont le plus besoin. Je propose cinq axes de progrès pour renverser la donne »….

A lire !

Pin It

One thought on “Pourquoi se moque-t-on des MOOC en France?

  1. On se moque des moocs pour une mauvaise raison le rôle des clercs. Ceux-ci bétonnent et entretiennent le culte du présentiel. Ils refusent mordicus le concept d’auto-formation et d’intelligence collective.
    Mais ils y viennent en pervertissant le mooc pour faire une copie numérique du papier. Ils ne veulent pas intégrer les implications pédagogiques du numérique. Ce dernier permet plus facilement l’exploration et son corollaire la découverte. Nos clercs, universitaires et autres experts n’y sont pas prêts. Ce sont eux qui bloquent. Il y a aussi les structures intermédiaires syndicales qui bloquent sur la formation depuis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *