La revue de presse

Bonne nouvelle cette semaine en recevant le soutien de Seine et Marne Numérique pour le projet Diabète 2.0 et en étant informé d’une mobilisation plus générale au niveau du département. On ne peut que s’en réjouir et le travail pionnier réalisé depuis de nombreux mois a enfin pris racine. L’objectif est double, même triple. Il s’agit, en effet, d’abord d’apporter un service et des solutions aux malades isolés sur des territoires où même l’accès à la médecine généraliste devient problématique. Il s’agit aussi de convaincre l’ARS, l’Agence Régionale de Santé, de ne pas regarder que du côté des gros dispositifs mais de s’intéresser, aussi, aux expériences de proximité dont la valeur ajoutée est réelle. Il s’agit enfin, mais c’est important, d’apporter les moyens de fonctionner au projet afin d’aider les investisseurs premiers, principalement ceux qui depuis 2014 sont investis dans la conviction que des solutions alternatives existent, qui combinent le numérique et l’humain.

Brie’Nov va faire peau neuve, il était temps, et changer de charte graphique et de logo. Le site va aussi faire l’objet d’un nettoyage de printemps afin de le rendre plus dynamique et plus ergonomique. Nous vous présenterons très prochainement le résultat de ce travail mené par Julie.

Brie’Nov soutient le RepairCafé Sud-est 77 (deux membres du bureau de Brie’Nov en sont les cofondateurs) qui va prochainement être accueilli à Gouaix en remplacement de la Grange de Longueville que le collectif qui l’animait a dû quitter. Nous nous réjouissons, par ailleurs, de la création de celui de Saint Cyr sur Morin, organisateurs avec lesquels nous avons plusieurs fois échangés.

Une actualité riche pendant cette période de vacances d’hiver. Les conditions climatiques sont manifestement propices à la réflexion de fond. Nous la partageons avec vous avec bonheur.

 

Tout ce que vous avez voulu savoir sur vos données personnelles

À qui appartiennent nos données personnelles ? Antonio Casilli est sociologue et maître de conférences en humanités numériques à Télécom ParisTech. Il a publié récemment une tribune dans Le Monde : « Notre vie privée, un concept négociable ». Retrouvez l’exhaustivité de l’émission diffusée sur France Culture

En savoir plus 

 

L’économie de la fonctionnalité

Son attrait nous emmène sur de nouvelles pistes créatrices d’emploi. Par exemple,  demain, le maraîcher ne vendra plus ses légumes mais des solutions pour mieux manger. L’objectif est de s’affranchir du modèle linéaire – extraire, produire, consommer, jeter – et d’encourager les entreprises à développer l’économie de la fonctionnalité fondée sur la vente de l’usage d’un bien plutôt que de la propriété de ce bien. À terme, cette logique de service pourrait s’avérer bien plus rentable et surtout meilleure pour la planète. Mais elle reste pour l’instant peu pratiquée.

A  lire 

 

De quelles transformations les tiers lieux sont-ils porteurs ?

De quelles transformations les tiers-lieux sont-ils porteurs ? Quel accompagnement et quelle implication de l’État et des collectivités dans les tiers-lieux ? – Note contributive – Ce document constitue une contribution du Cerema Ouest à la réflexion initiée par le commissariat général au développement durable (CGDD) sur les tiers-lieux en 2017 dans le cadre du dispositif d’exploration des sujets émergents Explor’ables.

Une étude intéressante

 

Tiers lieux et médiations numériques

Comment les médiations numériques et les tiers lieux qui accompagnent les transformations numériques et impliquent une grande varié d’acteurs peuvent-ils être considérés comme un commun du territoire, dans une démarche d’état des lieux, de diagnostic et de préconisations débattues et partagées ? Une approche qui ressemble fortement à l’approche Relais des Possibles que nous portons…

A lire

 

Les livings labs, c’est bon pour la santé !

On ne va pas contredire cette affirmation…   Les animateurs et usagers de l’Autonom’Lab, « living lab en santé et autonomie du Limousin », sont rassemblés pour une réunion plénière. Ils travaillent depuis six mois à la coconstruction d’un cahier des charges pour une application numérique destinée à soutenir, dans leur vie quotidienne, les aidants de personnes en situation de handicap. De janvier à juin 2017, l’Autonom’Lab a en effet organisé une série d’ateliers afin de déterminer les réels besoins des aidants.

A découvrir 

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *